Sarkozy s’est tuer…

Etant prof de français en Colombie, j’ai la responsabilité d’enseigner le français aux Colombiens…

Et il est donc de mon devoir d’enseigner les règles élémentaires de base du français à mes élèves colombiens …

C’est pourquoi, sans être élitiste, je n’arrive pas à comprendre comment deux journalistes du “Monde”, un quotidien qui a toujours impeccablement défendu la langue française, peuvent maintenant publier un livre intitulé “Sarkozy s’est tuer”.

Je me souviendrai toujours d’un prof de français qui m’avait expliqué la règle de grammaire spécifique de ce point particulier: “Si vous hésitez entre l’infinitif (tuer) et le participe passé (tué), utilisez alors un verbe du 3ème groupe qui vous donnera la solution”. Par exemple le verbe “défendre” du 3ème groupe.

Donc, “Sarkozy s’est défendu” ou bien “Sarkozy s’est défendre” ?

Il est donc évident que la réponse est “Sarkozy s’est défendu” et que le verbe doit donc être écrit au participe passé… En cas de doute, remplacer le verbe par un verbe du 3ème groupe vous donnera toujours la bonne solution…

Et donc que le livre devrait s’intituler : “Sarkozy s’est tué”. Comme diraient les colombiens : “¡Que pena!”

2 réflexions sur « Sarkozy s’est tuer… »

  1. Bonjour !
    Je crois qu’il faut prendre le titre du livre au second degré. C’est certainement une allusion à l’affaire Omar Raddad et à l’inscription laissée par Ghislaine Marchal “Omar m’a tuer”.
    C’est du moins comme ça que j’interprète ce titre.
    Nous faisons tous, au moins par étourderie, la confusion entre participe passé et infinitif mais je ne pense pas qu’au niveau de ces messieurs et de toute la chaine en aval de la publication, une telle faute puisse passer sans quelle ne soit volontaire !
    Bonne lecture à ceux qui achèterons le livre (pas moi !)

  2. Autre petite remarque (en forme de clin d’œil !!!)
    La dernière phrase de ton commentaire commence par un “Et” avec une majuscule.
    “et” est une conjonction de coordination qui relie généralement deux éléments à l’intérieur d’une même phrase. Ton “Et” relie la phrase qui le contient avec rien.
    On pourrait effectivement ergoter en disant qu’une conjonction de coordination peut également réunir deux phrases… ça se fait en littérature (!) mais il aurait alors fallu éviter de revenir à la ligne entre les deux dernières phrases.
    Ne le prend pas mal, c’est juste pour te taquiner ! Moi mon truc, c’est plus les pompes et les tuyaux que la grammaire. On pourra en discuter autours d’une Club Colombia lors de mon prochain passage à Barranquilla !

Laisser un commentaire