Formalités administratives en Colombie – l’œuf ou la poule ?

Vous connaîssez certainement le fameux paradoxe de l’œuf et de la poule :

« Qu’est-ce qui est apparu en premier : l’œuf ou la poule ? »
Si on vous répond « C’est l’œuf », vous demandez « Mais qui a pondu cet œuf ? ».
Si on vous répond « C’est la poule », vous demandez « Mais cette poule sort bien d’un œuf, non ? ».

D’où le paradoxe…

Vous allez bientôt comprendre pourquoi je mentionne ceci en lisant ce billet…

Cela fait maintenant plusieurs mois que je travaille sur un projet d’agence de voyage à Barranquilla. J’en suis actuellement aux tous derniers stades des démarches administratives.

La forte saison des pluies dans ma ville (septembre/octobre) m’avait totalement empêché de quitter mes pénates pour faire ces démarches mais, hier, les cieux étant devenus (un peu) plus cléments, j’avais donc pris le risque de me rendre à l’agence principale de la Chambre de Commerce de Barranquilla pour faire enregistrer mon entreprise.

Voici la transcription de mes conversations avec mes diverses interlocutrices :

Moi : Bonjour, j’aimerai créer une entreprise !
Employée (fort sympathique au demeurant) : Bien sûr ! Bienvenue à la Chambre de Commerce de Barranquilla ! Avant tout, vous devez vous enregistrer auprès de la “Dirección de Impuestos y Aduanas Nacionales (DIAN)” (c’est l’équivalent du Centre des Impôts en France). L’avez-vous fait ?
Moi : Non pas encore. C’est vraiment indispensable ?
Employée : Oui, vous ne pouvez pas créer votre compagnie sans vous être inscrit préalablement auprès de la DIAN. Quel secteur d’activité sera couvert par votre entreprise ?
Moi : Je désire monter une agence de voyage.
Employée : Aucun problème. Vous allez à la DIAN, vous leur dites que vous voulez monter un agence de voyage. Ils vous donneront un document qui s’appelle un RUT et qui mentionnera le code d’activité pour une agence de voyage. Vous revenez ensuite vers nous avec ce document et vous pourrez alors immédiatement créer votre entreprise avec nous.
Moi : Super – merci !
Employée : À très bientôt !

Le jour suivant, j’allais donc dans les bureaux de la DIAN…

Moi : Bonjour ! Je désire créer une entreprise ! Je suis allé hier à la Chambre de Commerce pour ce faire, mais ils m’ont dit que pour pouvoir créer mon entreprise, j’avais besoin d’aller vous voir en priorité pour m’enregistrer auprès de vos services afin d’obtenir un document qui s’appelle un RUT mentionnant le code mon secteur d’activité.
Employée (toujours extrêmement sympathique) : Oui c’est vrai – vous êtes à la bonne adresse ! Dans quel secteur d’activité désirez-vous travailler ?
Moi : Je désire monter une agence de voyage…
Employée : Laissez-moi vérifier… <2 minutes s’écoulent alors qu’elle utilise son PC>
Employée : Ah, c’est une activité restreinte ! Pour vous établir un RUT avec ce code, vous avez impérativement besoin de créer votre entreprise au préalable !
Moi : D’accord, mais j’ai besoin de ce RUT afin de pouvoir créer mon entreprise !
Moi : Je ne peux absolument pas créer mon entreprise sans ce RUT, et vous ne pouvez pas me donner ce RUT si je n’ai pas créé mon entreprise ! C’est totalement absurde, non ?
Employée : OK, laissez-moi voir <plusieurs minutes se passent… L’employée se lève et va voir son chef. Elle revient…>
Employée : J’ai trouvé la solution ! Je vais vous donner un RUT en tant qu’Opérateur touristique. Vous pourrez alors légalement créer votre entreprise dans ce secteur.
Employée : Mais une fois que vous aurez créé votre entreprise, il faudra revenir me voir pour changer votre secteur d’activité de “Opérateur touristique” à “Agence de voyage”.
Moi : Erm, quelle est la différence entre “Opérateur touristique” et “Agence de voyage” ?
Employée : Absolument aucune ! C’est juste une différence de nomenclature dans nos codes internes…À très bientôt !
Moi : Merci !

J’ai donc maintenant mon RUT en tant qu’ “Opérateur touristique”. Ce document me permettra de créer mon entreprise auprès de la Chambre de Commerce. Mais dès que mon entreprise sera créée, je devrai retourner auprès de la DIAN pour changer mon secteur d’activité de “Opérateur touristique” en “Agence de voyage”.

Et l’on se plaint de l’administration française !  :mrgreen:

Laisser un commentaire