Le kindle 4

J’ai finalement craqué et j’ai acheté un Kindle (en fait, je l’ai commandé et j’en ai commandé deux – un sera le cadeau de Noël de mon épouse).

Pour les ermites qui ont vécu dans leur cave ces dernières années, le Kindle est la liseuse d’Amazone. Il ressemble à ça :

Le nouveau Kindle 4 d'Amazon

Vous trouverez ici ses spécifications techniques.

Je ne l’avais pas acheté plus tôt pour deux raisons principales :

1) Je n’en avais pas vraiment besoin.
2) Je n’avais jamais été séduit par les caractéristiques techniques des liseuses précédentes : Trop encombrantes (grandes et lourdes), autonomie trop courte, mauvaise condition de lecture (écran rétro-éclairé qui fatigue les yeux), etc.

Mais, apparemment, le dernier Kindle (la version 4) d’Amazone est une petite révolution :

Il est léger et maniable, l’écran n’est plus rétro-éclairé et vous pouvez lire en plein soleil, son autonomie est de plus d’un mois (en lisant 1 heure et demie par jour), il peut contenir 1400 livre en mémoire et, surtout, Amazon a utilisé une nouvelle technologie qui fait que l’écran a l’apparence d’une page de livre !

Beaucoup de farouches adversaires des liseuses ont été enchantés par le Kindle 4. Mais je ne vais pas vraiment entrer ici dans le débat « Liseuses vs. Livres ». En effet, les liseuses n’ont jamais eu l’intention de remplacer les livres. Pour moi, elles sont un appoint et un complément aux livres.

Que faire lorsqu’un livre n’est pas disponible ? Que faire lorsqu’un livre est épuisé ? Que faire quand, comme en Colombie, les livres sont hors de prix (je vais d’ailleurs écrire un billet sur ce sujet. Le prix des livres en Colombie est une vraie honte nationale – en général aux environs de 50000 pesos et souvent beaucoup plus !) ?

Le catalogue des livres gratuits disponibles pour le Kindle 4 se chiffre a plusieurs millions (oui, vous avez bien lu : millions). Je vais pouvoir télécharger gratuitement tous les grands classiques de la littérature, qu’il s’agisse de la littérature française (Dumas, Proust, Hugo, Zola, Beaudelaire, etc.) ou anglaise.

Et, pour les romans plus récents, Amazon propose plus de 800 000 titres à 8 euros ou moins – cela ne devrait pas trop grever mon portefeuille !

Je vous tiendrai au courant !