Covid-19 dans le monde et en Colombie (14)

2020 restera pour tout le monde l’année de la pandémie du Covid-19. Voici le point dans le monde et en Colombie.

Chaque fin d’année est traditionnellement le moment où l’on fait le point sur l’année qui va se terminer.

2020 restera pour tout le monde l’année de la pandémie du Covid-19. Ce fléau a véritablement changé nos vies. Pour nombreux d’entre nous, il a été synonyme d’un changement radical dans nos comportements. Les nombreuses mesures restrictives qui ont été prises ont souvent engendrées des pertes de revenus, des angoisses permanentes, des interrogations sans réponse, des séparations imposées, des restrictions de nos libertés individuelles, et j’en passe !

L’épidémie a également produit de nombreux effets insidieux et néfastes dont les effets ne se feront sentir qu’à plus courts ou loin termes :

La fermeture de nombreux centres médicaux a eu comme conséquence directe l’augmentation de beaucoup de cas de cancer (et d’autres maladies) qui n’ont pas pu pas être détectés ou bien traités. Les mesures obligatoires de confinement ont empêché les gens de faire de l’exercice et les cas de surpoids et d’obésité ont explosé.

Les effets psychologiques sont également nombreux – et durs à quantifier. Beaucoup de couples (mariés ou non) n’ont pas pu résister à devoir vivre ensemble 24h/24h 7j/7j : aucune possibilité de « prendre une bouffée d’air », d’aller au restaurant, de quitter temporairement les quatre murs de son foyer, et/ou de pouvoir se séparer pendant quelques heures afin de pouvoir mieux se retrouver. Apparemment, les demandes de divorces depuis le mois de juillet 2020 ont plus que doublé.

Les violences conjugales dues au stress du confinement forcé, des pertes d’emplois, etc. ont également explosé.

Et, au final, en dépit des nombreux experts qui pensaient avoir les réponses, il reste toujours de très nombreuses réponses sans réponse. La plus importante est bien sûr : « L’arrivée des vaccins parviendra-t-elle à endiguer l’épidémie ? ». Personne n´a la réponse…

S’agit-il d’une maladie qui, à l’instar de la variole ou de la poliomyélite, peuvent être totalement éradiquées ? Ou bien le covid-19 est-il une maladie saisonnière comme la grippe qui reviendra régulièrement et dont il faudra se protéger chaque année ?

Alors, quel est le bilan en Colombie ?

Heureusement, nous avons eu une réponse sérieuse à l’épidémie de la part du gouvernement colombien (à l’encontre de certains pays comme le Brésil ou les USA dont les dirigeants irresponsables considérèrent la maladie comme « une petite grippe sans conséquence ».

À titre de comparaison (au 25 décembre 2020) :

Covid-19
Covid-19

Source : https://www.worldometers.info/coronavirus/#countries

La Colombie a déjà acquis 40 millions de doses de vaccins (10 millions de AstraZeneca, 10 millions de Pfizer et 20 millions sous le mécanisme international COVAX).  Ces vaccins seront initialement octroyés à 20 millions de personnes prioritaires (personnel soignant et celles souffrant d’hypertension, diabète, insuffisance rénale, asthme, tuberculose, hépatite C, SIDA, cancer, obésité, etc.)

Le but du gouvernement est de pouvoir vacciner 70% de la population, soit presque 36 millions de personnes.

Le gouvernement envisage un programme de vaccination en 2 phases et 5 étapes :

Phase 1 immédiate

Etape 1 (1.691.366 personnes) : travailleurs dans le domaine de la santé en première ligne ainsi que les plus de 80 ans.

Etape 2 (7.192.701 personnes) : travailleurs dans le domaine de la santé en seconde et troisième ligne ainsi que les personnes entre 60 et 79 ans.

Etape 3 (2.950.431 personnes) : les personnes entre 16 et 59 ans souffrant de comorbidités ainsi que les enseignants des établissements primaires et secondaires.

Phase 2

Etape 4 (4.910.000 personnes) : le personnel soignant des adultes du 3ème âge, les personnes dans des occupations ou situations à risques.

Etape 5 (17.490.151 personnes) : le reste des personnes (entre 16 et 59 ans) ne souffrant pas de comorbidité.

Source : https://www.minsalud.gov.co/Paginas/Colombia-adquirio-40-millones-de-dosis-de-vacunas-contra-el-covid-19.aspx

Laisser un commentaire