Les recettes de cuisine costeña (1)

Drapeau de la Colombie Drapeau de l'Atlántico Drapeau de Barranquilla
 
 
 
Les recettes de cuisine costeña
 
A l'instar de la France, la Colombie possède une gastronomie étonnante, et souvent méconnue, dont la diversité est basée sur les régions, les climats, les traditions et surtout sur les produits locaux.
 
La côte caribéenne (La Costa) possède naturellement sa propre gastronomie basée principalement sur les produits de la mer et l'abondance de fruits et légumes dans cette région chaude et humide – sans oublier les omniprésentes soupes (en dépit du climat de La Côte) !
 
Explorons donc ensemble les différentes recettes de cuisine de la gastronomie costeña !
 
Note : Contactez-moi pour partager vos recettes préférées de la gastronomie costeña, que ce soit un plat typique de La Côte ou bien même une recette de jus de fruit. Je me ferai un plaisir de la publier dans cette section.
 
1) Arroz con coco (riz à la noix de coco)
 

Arroz con coco
Chaque région de la Colombie, pour ne pas dire chaque famille colombienne, possède sa propre recette jalousement gardée.
Voici la version costeña. Ce plat est servi en garniture et accompagne pratiquement n'importe quel plat (poissons, poulet, viandes rouges, etc…).

 
Recette fournie par : Nelly & Bamacellist
 
Ingrédients : (pour 4 personnes)
 
– Une boîte (400ml) de lait de coco (que vous pouvez trouver chez Leclerc, par exemple)
– 500 grammes de riz (type américain à longs grains – incollable ou non)
– 2 cuillères à soupe (30cl) d'huile d'arachide ou de tournesol
– eau bouillante (deux fois le volume du riz)
– 1 cuillère à soupe (15 grammes) de sucre en poudre (sucre de canne de préférence)
– 1 cuillère à café (5 grammes) de sel
– 250 grammes de raisins secs
– poivre (en option)  
 
Instructions :
 
1) La première opération consiste à faire réduire le lait de coco (c'est sans doute la partie la plus difficile de la recette). Vous devez impérativement utiliser un grand fait-tout de bonne qualité (avec un fond épais pour que rien n'y attache). Versez-y le lait de coco, puis faites chauffer à feu moyen (4-5). Après 5 minutes, le lait de coco va commencer à se séparer en huile de coco et en pulpe de coco. Après 10 minutes, la pulpe de coco va commencer à blondir, puis à roussir. A ce stade, vous devez impérativement remuer sans cesse le mélange avec une cuillère en bois afin que la pulpe de coco n'attache pas au fond du fait-tout. Le but est d'obtenir une base d'huile de coco translucide dans laquelle nageront les particules de pulpe de coco. Vous aurez l'impression d'avoir complètement gâché la recette, mais le but ultime de cette première opération consiste à faire roussir les particules de pulpe de coco dans l'huile de coco (c'est ce qui d'ailleurs donne la merveilleuse couleur ambrée à ce plat). Lorsque les amalgames de pulpe de coco sont marron foncé (et non pas noir !), ce qui devrait prendre 15 minutes depuis le début de l'opération, réduisez légèrement le feu (3-4), puis ajoutez le riz ainsi que l'huile (30cl).
 
2) La seconde opération consiste à faire cuire le riz de façon "pilaf". C'est à dire que, pour commencer, vous devez faire revenir le riz dans le mélange huile/pulpe de coco. Après avoir ajouté l'huile et le riz, remuez constamment pendant 5 minutes. En absorbant l'huile, les grains de riz se sépareront et commenceront à devenir translucides.
 
3) Réduisez maintenant le feu au minimum (1). Ajoutez l'eau bouillante (attention aux projections, car le mélange riz/huile sera très chaud). La règle est d'ajouter deux fois plus d'eau bouillante que de riz. Donc, pour 500 grammes de riz, ajouter un litre d'eau bouillante (il est impératif que l'eau ajoutée soit bouillante pour réussir la recette). Remuez bien le mélange. Ajoutez maintenant le sucre (15 grammes), l'huile (30 cl), le sel (5 grammes) et les raisins secs (250 grammes). Remuez bien le mélange.
 
4) Couvrez le fait-tout, puis toujours à feu minimum (1), laissez cuire pendant 15 minutes. Après ces 15 minutes de cuisson, vous devez maintenant surveiller les 5 prochaines minutes (le temps total de cuisson est de 20 minutes, c'est à dire jusqu'à ce que le riz ait absorbé toute l'eau). Remuez constamment le mélange en vous assurant que le riz ne colle pas au fond du fait-tout. Le riz doit avoir une consistance humide et "moelleuse" tout en n'attachant pas au fait-tout (le cas échéant, rajoutez un peu d'eau bouillante pour parachever la cuisson).
 
5) En fin de cuisson, rectifiez l'assaisonnement en fonction de vos propres goûts. A l'encontre du mélange de saveurs aigres/douces (comme dans la cuisine asiatique), le mélange de saveurs sucrées/salées est beaucoup plus difficile à réaliser.
 
A servir immédiatement. En règle générale, ce plat supporte mal d'être réchauffé.
 
D'autres recettes ?
 
 

Laisser un commentaire