Les recettes de cuisine costeña (2)

Drapeau de la Colombie Drapeau de l'Atlántico Drapeau de Barranquilla
 
 
 
Les recettes de cuisine costeña
 
A l’instar de la France, la Colombie possède une gastronomie étonnante, et souvent méconnue, dont la diversité est basée sur les régions, les climats, les traditions et surtout sur les produits locaux.
 
La côte caribéenne (La Costa) possède naturellement sa propre gastronomie basée principalement sur les produits de la mer et l’abondance de fruits et légumes dans cette région chaude et humide – sans oublier les omniprésentes soupes (en dépit du climat de La Côte) !
 
Explorons donc ensemble les différentes recettes de cuisine de la gastronomie costeña !
 
Note : Contactez-moi pour partager vos recettes préférées de la gastronomie costeña, que ce soit un plat typique de La Côte ou bien même une recette de jus de fruit. Je me ferai un plaisir de la publier dans cette section.
 
2) Sancocho costeño de pescado (Râgout de poissons)
 
A mi-chemin entre un ragoût et une soupe, le sancocho est un plat très populaire en Colombie. Il peut être préparé avec n’importe quel type de viandes rouges, du poulet ou bien des poissons.
 
Cette recette provient de Santo Tomas, une petite ville au sud de Barranquilla. Ce sancocho est donc élaboré avec des bocachicos, des poissons d’eau douce que l’on trouve dans le fleuve Magdalena.
 
Sancocho de pescado
Bocachicos
 
Recette fournie par : Nelly
 
Ingrédients : (pour 3 personnes)
 
– 3 x bocachicos de taille moyennes (lavés, écaillés et vidés)
– 3 x gousses d’ail
– 500 grammes d’igname (coupé en grands morceaux)
– 500 grammes de yucca
– Une banane plantain
– Un demi litre de lait de coco
– 1 x oignon rouge
– 1 x grosse tomate
– 1 x poignée de coriandre fraiche
– 1 x branche de céleri
– 1 x ciboule
– Huile de cuisson (tournesol)
– 2 litres et demi d’eau
– Sel & poivre
  
Il vous sera difficile de réaliser cette recette sans avoir accès à une épicerie colombienne en mesure de vous fournir les ingédients d’origine.
Les "bocachicos" peuvent être remplacés par n’importe quel autre poisson à chair ferme (daurade, loup, truite, etc…). Ce plat étant basé sur des poissons de rivière, la truite a donc ma préférence…
 
Cette recette se déroule en quatre étapes :
 
Etape N° 1 :
 
Dans un mortier, pilez deux gousses d’ail.
Mettez environ 200 ml d’huile de tournesol dans une poêle et ajoutez-y l’ail pilé. Faites chauffer l’huile à feu moyen. Lorsque l’huile est chaude, faites frire les trois bocachicos pendant environ 10 minutes à feu moyen. Réservez les poissons sur du papier absorbant pour enlever l’excédent d’huile.
 
Etape N° 2 :
 

Dans un fait-tout (sans utiliser de couvercle), portez à ébullition 2 litres et demi d’eau. Lorsque l’eau bout, réduisez le feu (réglage moyen) et jetez dans l’eau bouillante l’igname (coupé en gros morceaux) et la banane plantain (coupée en grosses rondelles). Faite cuire pendant 20-25 minutes jusqu’à ce que l’igname s’émiette dans l’eau (les morceaux de banane plantain seront alors ramollis).
Rajoutez alors le yucca (coupé en gros morceaux) et laissez cuire pendant 5-10 minutes supplémentaires.
 
ASTUCE Ne jamais couper la banane plantain avec un couteau en métal. Ceci altèrerait son goût  – (merci à mon amie Maryut pour ce tuyau).
 
Rajoutez-y les bocachicos réservés, réduisez le feu à feu lent, et passez ensuite à l’étape 3.
 
Etape N° 3 :
 
Faites chauffer à feu moyen 45 cl (3 cuillères à soupe) d’huile de tournesol dans une poêle à part. Lorsque l’huile est chaude, ajoutez :
 
– l’oignon rouge (ciselé)
– la grosse tomate (coupée en dés)
– la coriandre (hachée grossièrement)
– la dernière gousse d’ail (pilée)
– la branche de céleri (hachée grossièrement)
– la ciboule (ciselée) 
 
Faites revenir à feu lent pendant 5 minutes.
   
Etape N° 4 :
 
Versez le contenu de cette poêle dans le fait-tout (où sont les tubercules et les bocachicos), puis ajoutez-y le lait de coco.
Rajoutez un peu d’eau chaude si nécessaire : Idéalement, vous devriez avoir un peu plus d’un litre de liquide.
 
Faites mijoter le tout à feu lent/moyen  pendant 10 minutes supplémentaires.
 
Servez !

Laisser un commentaire